Blog

Voyance par téléphone Sion

Posté par:

Après des vacances merveilleuses dans le sud-ouest de la France, avec le droit de passer par plusieurs villes côtières du Pays basque français et espagnol, je peux dire que j’accuse beaucoup ce reentré. Avec une bouche pleine et un cœur bouillonnant de gratitude, je suppose que, pour la première fois, j’ai goûté au goût sucré de l’expression “ce cher mois d’août”. Cela fait trois semaines et des chaussettes de tout premier ordre qui s’étendraient à moi ad aeternum.

Voyons voir en voyance par téléphone, dans les eaux chaudes de l’océan Atlantique je me suis baigné encore plus, dans des lacs j’ai éclaboussé pour la première fois, dans une rivière je me suis mouillé les pieds pour la première fois, dans des piscines j’ai plongé, dans des forêts j’ai coulé, en haute mer je me suis aventuré (à la recherche de dauphins), Dans la pagaie et la mouette, j’ai commencé, au cirque (enfin) je suis arrivé, au zoo et à l’oceanarium turismei, aux feux d’artifice que j’ai regardés, aux concerts auxquels j’ai assisté, au Valais, j’ai fait un saut, aux Pyrénées que j’ai traversées et jusqu’au sommet du G7 j’ai jeté un coup d’œil. Je peux dire que, d’après mes attentes initiales, l’apprentissage du vélo et les sauts périlleux avec un descendant légitime de Louis XIV n’ont pas été réalisés. Comme le disent les gens, on ne peut pas tout avoir, n’est-ce pas ?

Après des vacances comme celles-ci, les meilleures de tous les temps (tout ce dont j’ai toujours rêvé, et un peu plus), mon retour à la routine me coûte. Je me suis toujours tordu le nez à l’évocation du phénomène de dépression post-vacances. Maintenant que je le sens dans ma peau, je peux dire que tuer ne tue pas, mais ça fait un mal de chien. Comme ce qui n’a pas de remède, je ne peux que me réfugier dans les bras de la nostalgie et me consoler avec les merveilleux souvenirs (et images) de ce cher mois d’août.

Maintenant que je vous ai mis au courant d’une bonne partie de mon temps de repos, c’est à votre tour de faire le bilan de vos vacances. Je suis particulièrement intéressé par votre expérience de cette rentrée. Si vous avez repris vos activités, cela vous a-t-il coûté beaucoup ou pas du tout ? Ou bien faites-vous partie de la classe qui prend des vacances en septembre ? Dites-moi tout, que je suis avide d’histoires pour me divertir jusqu’à ce que je sois définitivement de retour dans la routine quotidienne d’un employé salarié.

Je me réjouis de votre partage. D’ici là, un câlin amical et des vœux pour un grand reentré !

0

À propos de l'auteur:

  Related Posts
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire


*

code